Une go "choco" à Abidjan!

samedi 3 décembre 2011

"Jumbo", la cheftaine


Après la crise, une partie du personnel a quitté l’entreprise, une autre a été « libérée », comme on dit dans le langage politiquement correcte. Ambiance spé. Malgré tout, la vie continue pour nous qui restions. 
On retrouve nos repères. On se gonfle la poitrine de courage et on se met à l’ouvrage.

Un matin, "Jumbo" fit son entrée dans l’entreprise. Elle est la nouvelle Directrice Marketing. Hystéro-compulsive et limite schizophrène, la nouvelle DM débarque, investie d’une mission : Mettre tout le monde au pas.

Il ne nous a fallu que quelques jours pour connaître son « identité professionnelle ». Eh oui, nous souffrons tous du dédoublement de la personnalité que l’on soit dans notre environnement professionnel ou en dehors.

Fiche d’identité de "Jumbo":
(On l'appelle ainsi car physiquement, elle ressemble à un cube d'assaisonnement - carrée des épaules avec un fessier plat et large; elle se mêle de tout ce qui ne la regarde pas, comme un cube d'assaisonnement; elle peut écoeurer lorsqu'elle est trop présente, comme un cube d'assaisonnement).

Aspect numéro 1 :                          Abonnée à la crise de nerfs et à une activité   zygomatique excessive.

-      -  « Madame, il manque la référence sur la commande…
-       - Et alors ? Vous ne pouvez pas faire sans ?
-      - Mais, Madame, c’est la procédure …
-      - Faites ce que je vous dis ! C’est pas à moi de faire votre boulot !!!!»

Aspect numéro 2 :                         Elle dit être la chouchou du patron
et qu’elle peut faire ce qu’elle veut.

( ???) Choucou du patron ?  (« Etre chouchou de… », c’est pas une expression de maternelle ça ? Ca existe encore des gens qui disent ce genre de choses ?) 


Aspect numéro 3 :                         Victime de dérèglements hormonaux.

Elle soupire toutes les minutes. Non, plutôt, elle expire à grand bruit en s’épongeant le front avec un gant tout crasseux (Eurk !), son outil de prédilection pour lutter contre les bouffées de chaleur.


Aspect numéro 4 :                         Haleine à réveiller un cadavre.

Chaque expiration s’accompagne d’une brise chaudement colorée d’un savoureux mélange d’œufs pourris et de fromage ivoirien (ça n’existe pas, c’est pour vous dire !) provenant de sa commande d’expression orale qui dégaine plus vite que son ombre, autrement dit la bouche.

Alors, à chaque fois qu’elle ouvre la boite à camembert, on n’a qu’une envie : s’enfuir et lui crier à la figure « Ferme ta … ! » (Pardon.)
Quand elle fini de parler, tu cherches, tu cherches, tu re-cherches, tu trouves pas. Tu ne sais plus ce qu’elle a dit. T’as tout oublié. Tu es plutôt préoccupé par les champignons qu’elle t’a sûrement envoyé à la figure avec ses postillons contagieux.
Je n’imagine pas la plantation de mycoses qu’elle doit avoir entre les dents.

Un matin, "Jumbo" a donné de la voix dans l’open space pour une histoire de « vous ». Elle est tombée sur le responsable de la logistique qui aurait vouvoyé, dans un de ses mails, l’assistant de la toute puissante Directrice Marketing ! Il a eu le malheur de vouloir donner un caractère un peu plus professionnel à sa conversation écrite que celle communément utilisée oralement dans les couloirs. Non, non, non, ceci est inacceptable ! Pourquoi M. Logis, dit « vous » à son assistant ? C’est la preuve qu’il est un récidiviste de la mauvaise ambiance, un saboteur de tous les efforts qu’elle consacre à l’harmonie de l’entreprise !

Convocation directe. Comité de Direction de crise.

Pas de bouteilles d’eau ni d’amuse-bouche sur la table de réunion. C’est tendu.
On laisse trainer les oreilles, mais rien ne filtre.
Soit l’heure est grave, soit... l’heure est grave.
Je fais du zèle en restant un peu plus tard au bureau car je veux tout savoir. Je cède à 21h30.

Le lendemain, j’apprends qu’il y a eu baston. (Qui m’a dit de partir hier ?)
Ils s’égorgèrent sans tomber d’accord. Deux camps au combat. Le camp des cireurs de pompes, qui préfèrent être du côté de la chouchou espérant gagner une promotion et le camp des rebelles-révoltés qui n’en peuvent plus des mycoses.

Je raconte l’affaire à mes copines du quartier. Elles me soupçonnent d’avoir menti que j’avais réellement un boulot.

Oui, c'est délirant.
C'est ma nouvelle boite!


2 commentaires:

yehni djidji a dit…

Tu es méchante toi! lool! Tu es vraiment forte en description ! Petite pub de Jumbo au passage hein! lool!

Yoyo LaJolie a dit…

LOL! Tu as vu non? Tout ça c'est du Marketing, j'espère qu'ils vont me donner sachets de cubes jumbo cadeau pour Noël hein!!?!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

© Yoyo La Jolie, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena