Une go "choco" à Abidjan!

lundi 2 avril 2012

#1 Lutter dans bus

www.avenue225.com

J'avais commencé à vous parler de quelques galères rencontrées dans les transports en commun de la capitale abidjanaise, dans mon post intitulé "Fêtes de fin d'année à Baby". Et j'avais parlé du bus, l'une des plus grosses calamités de la ville en termes de transport en commun!
Bon, c'est vrai, on peut rire de tout (enfin, à peu près) et on rit bien de ces choses là. Mais vrai-vrai là, c'est pas chic, car il ya une réalité qui se cache derrière ce rire jaune et sur laquelle la SOTRA* ferme les yeux.

Je vous invite à lire l'article "lutter pour réussir" de Famchocolat.




Extrait:


“Travaillez, prenez de la peine, c’est l’effort qui marque les points…”

J’aime beaucoup ce refrain d’une vieille chanson du congolais-belge Papa Wemba. Mais face a certaines scènes de la vie quotidienne je me pose souvent la question de la fameuse “peine”.

Il est clair qu’il faut s’échiner, grouiller, lutter pour réussir mais dans quelles conditions???

Comment accepter de voir nos jeunes frères et soeurs élèves et étudiants tous les matin entrain de se battre, transpirer pour avoir une place…euh disons plutôt pour pouvoir avoir la “mauvaise chance ” d’occuper un espace dans un des nombreux bus défectueux de la SOTRA, bus ou les portières ne possèdent désormais, pour la plupart, aucune vitre et ne remplissent aucune norme de sécurité… La suite ici.

Comme le dit l'auteure, "l'enfant du pauvre à toujours tord" et en effet, on ne peut pas parler d'égalité des chances, car le bus, au pays, n'est pas un moyen accessible à tous - dans tous les sens du termes. 


Le bus est réservé aux personnes...

1. ...en parfaite santé et ne souffrant d'aucun handicap. 
Non, non, chers amis, on n'est pas dans un pays occidental où le bus est également emprunté par des personnes âgées, des femmes enceintes, des personnes à mobilité réduite avec des places réservées à certains en priorité; avec des portes qui se ferment automatiquement ou encore avec un petit escalier déroulant que le chauffeur actionne pour faire monter le fauteuil roulant ou la poussette de la jeune maman... Nooooonnn! 
Ici, à Abidjan, tu dois être karakara* et savoir te servir de tous tes membres pour courir, pousser, pour lutter quoi!

2. ...qui supportent la touffeur, la promiscuité, les odeurs sans se plaindre! 
Chers amis asthmatiques et claustrophobes, passez votre chemin! Le bus n'est pas fait pour des gens de petite santé et souffrant de pathologies incongrues. 
Il ne gère pas ça!
Ce n'est pas comme en Europe où le bus permet au touriste de découvrir la ville. Nooooonnn! Tout ce que tu vois comme paysage, ce sont les aisselles de ton voisin... 

www.gaboneco.com
3. ...modestes.
Si ton argent dépasse 500f, pardon, faut pas venir serrer les gens dans bus là! Si tu as un peu de sous, ne viens pas surcharger les "pauvres" ici! Va prendre ton  gbâkâ ou wôrô-wôrô aller-retour! Si ton argent est trop même, va prendre taxis et puis ça va finir!


4. ... qui n'ont aucun problème avec la phrase qui dit "tu sais quand tu pars (et encore!) mais tu ne sais pas quand tu arrives".
C'est pas le genre de bus qui va respecter les horaires pour que tu puisses arriver à l'heure à l'école, au travail ou à un rendez-vous. 
Nooooonnn! Ne cherche pas à te révolter, ça ne sert à rien!



Quoi? Qu'est ce que vous dites? 
- ... C'est ça aussi la discrimination? 
Ben oui! 
- ... Que fait-on avec nos impôts? 
Ben rien!
Tu paies, tu luttes et puis c'est tout!


La suite, ici.


Légende*SOTRA: La Société des Transports Abidjanais.
*Karakara: être en bonne condition physique.

5 commentaires:

Emilie a dit…

Eh bé!!... C'est pas facile !

Yoyo LaJolie a dit…

LoL! Ah ça!! C'est difficile même!

lédigaga a dit…

Non non! "ça va pas quelque part", jamais! je ne comprend même pas ce karma!

Yoyo LaJolie a dit…

Effectivement Lédigaga. Triste constat.

famchocolat a dit…

Merci pour le clin d’œil! Dure dure la vie des lutteurs quotidiens de bus...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

© Yoyo La Jolie, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena