Une go "choco" à Abidjan!

mercredi 24 avril 2013

Faso Soap, le savon anti-moustique

Hello la tribu!!
Dans un de mes billets, je m'enthousiasmais (c'est un bien grand mot, mais bon) sur la publicité d'un anti-moustique des Nouvelles Parfumeries Gandhour à Abidjan, juste parce que j'ai bien aimé le spot publicitaire, qui reflétait bien l'esprit ivoirien. Résultat des courses, lorsque j'ai voulu acheter un anti-moustique en magasin, j'ai décidé de tester le produit. (Humm, affaire de Marketing!!) Je dois dire qu'à part une odeur un peu trop prononcée à mon goût (à pulvérisant à distance car limite asphyxiant), il est très efficace, même contre les moustiques mutants. Maintenant, je garde le spray dans mon sac en cas de virées.




Aujourd'hui, les choses avancent bien on dirait, car j'ai découvert sur le net cette information: la création d'un savon pour lutter contre le paludisme.


Il s'agit plus précisément d'un savon « anti-moustique » à base de beurre de karité et enrichi aux huiles essentielles de citronnelle. Conçu par Moctar Dembélé du Burkina Faso et Gérard Niyondiko du Burundi, le "FASO SOAP" est un remède à base de ressources naturelles locales pour lutter contre ce fléau qui crée 300 millions de cas de paludisme dans le monde, dont 90% touche l'Afrique. 
Ce petit insecte, ce petit moustique qui donne la paludisme est la première cause de mortalité en Afrique!


Ces jeunes chercheurs sont étudiants à l’Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement (2iE) à Ouagadougou au Burkina Faso. Ils ont remporté un prix aux Etats-Unis pour leur trouvaille.

Crédit Photo: Page Facebook 2IE


(v. Leur accueil Triomphal de Faso Soap à l'aéroport de Ouagadougou après avoir remporté un prix aux Etats-Unis: https://www.youtube.com/watch?v=03drFguoDEw)






J'ai pour habitude de dire que tout se trouve dans la nature, mais il faut se pencher pour chercher, savoir, connaître et bien utiliser ce que la nature nous offre. C'est une belle nouvelle de savoir que des africains cherchent et trouvent des solutions. C'est encore mieux de savoir qu'ils sont de plus en plus médiatisés, et ce grâce au net! Car ils sont nombreux à découvrir de véritables merveilles, mais faute d'écho, faute de tribune, faute de vitrine, faute de moyens financiers, ces trésors restent dans les tiroirs alors qu'ils pourraient sauver des vies!

Bravo les gars!




Photo
Moctar Dembélé et Gérard Niyondiko dans leur laboratoire.


Contact:
Institut international d’ingénierie de l’eau et l’environnement
- Téléphone: +226 50 49 28 00
- E-mail: 2ie@2ie-edu.org




3 commentaires:

RitaFlower a dit…

Bonjour Yoyo,visiblement tu es une ivoirienne qui voit très bien.Tu as l'œil pour voir les talents cachés sur le continent africain. Tu mets en lumière deux jeunes hommes qui ont eu l'astucieuse idée d'inventer un savon révolutionnaire.Ce produit magique va bouleverser la vie des milliers d'individus qui souffrent du paludisme.Il est étonnant qu'ils n'ont pas encore eu de visibilité à l'échelle internationale.Peu importe,ils ont déjà eu la reconnaissance africaine.Je pense que celle là n'a pas de prix.Une découverte qu'aucun laboratoire occidental n'a pu faire à l'heure actuel.Une vraie raclée que ces deux jeunes noirs ont mis au monde entier.Je souhaite que les africains eux-mêmes à l'image de cette belle jeunesse prennent leur destin en main.Avec des moyens humains,matériels,techniques et financiers,chacun peut changer et améliorer sa condition de vie.Aux dernières nouvelles,il y a une diminution de 33% de décès du au paludisme.Il y a encore de l'espoir.Tu traites d'un sujet dont personne ne parle en Cote d'Ivoire.Vive le savon FASO SOAP!Vives les inventions utiles pour tous.Vive Yoyo!à très vite!

Yoyo Jolie a dit…

Bonjour Rita! Tu vois comme c'est magnifique? Mais pas assez de visibilité comme tu dis, alors, j'espère par mon modeste blog, contribuer à la diffusion de cette bonne nouvelle! Encourageons-les, et montrons aux autres jeunes africains que c'est possible, qu'ils concrétisent leurs idées sans se soucier de la visibilité, un jour ça paiera!
J'ai été vraiment interpelée lorsque que j'ai découvert le taux de mortalité en Afrique due à cette maladie! Mais oui, il y a de l'espoir pour faire reculer le paludisme. Vive la savon FASO SOAP! Merci pour tes messages! A très vite Rita!

Trikoala a dit…

C'est une très bonne nouvelle ce savon anti moustique contre le palu!! :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

© Yoyo La Jolie, AllRightsReserved.

Designed by ScreenWritersArena